Actualité

Les nouveaux visages de l’édition savante : libre accès, économie sociale et solidaire et éditorialisation

Cet article est proposé sur Numipage par les étudiantes suivantes en master 2 Publication numérique à l’ENSSIB : Chenevez Sandrine ; Delaunay Lucie ; Louison Stéphanie.

Les Entretiens Jacques Cartier, temps d’échanges entre acteurs et décideurs d’Auvergne-Rhône-Alpes, du Québec et d’Ottawa se sont déroulés du 02 au 06 novembre 2020. Épidémie de Covid-19 oblige, ils ont pris cette année la forme d’un sommet virtuel, à l’occasion duquel, s’est tenu un webinaire consacré aux nouveaux visages de l’édition savante œuvrant dans l’univers de l’Open Access et de l’économie sociale et solidaire. Organisé et animé par Valérie Larroche, maître de conférences à l’ENSSIB et Antoine Fauchié, doctorant à la Chaire de recherche du Canada sur les écritures numériques de l’Université de Montréal, il vise à mieux comprendre les spécificités de ces acteurs innovants et dynamiques et à montrer comment ils agissent au maintien d’une bibliodiversité dans le domaine de l’édition savante, en parallèle d’une quantité de publications scientifiques provenant des grands groupes éditoriaux.

Cinq acteurs étaient conviés à présenter leurs stratégies, pratiques et expériences :

  • Sylvie Bigot, directrice commerciale et marketing des Presses universitaires de Grenoble (PUG).
  • Émilie Paquin, directrice recherche et développement stratégique d’Érudit, plateforme de diffusion, de production et de recherche, rattachée à l’Université de Montréal, consacrée aux revues savantes francophones et anglophones en libre accès. 
  • Servanne Monjour et Nicolas Sauret, directeurs de publication de la collection les Ateliers de [sens public], qui fabriquent des monographies imprimées et numériques sur des sujets divers en sciences humaines et sociales. 
  • Sylvia Fredriksson, designeuse et chercheure, dont les champs d’expertises sont entre autres, les cultures numériques, les représentations citoyennes et les Communs.

Ces acteurs de l’édition savante ont présenté leurs stratégies économico-éditoriales novatrices, faisant intervenir des financements participatifs au sein d’une économie sociale et solidaire, favorisant la collaboration, ainsi que l’accès libre à leurs publications. Ils sont également précurseurs en matière d’éditorialisation, en menant des expérimentations sur des formes de publications scientifiques innovantes.

Des stratégies économico-éditoriales novatrices

Les presses universitaires de Grenoble (PUG), sont une des rares maisons d’édition académique française non rattachée à une université et œuvrant dans le domaine de l’économie sociale et solidaire (ESS). En évoluant de coopérative de consommation à une société coopérative d’investissement collectif (SCIC) en 2018, les PUG ont fait rentrer des institutions et des entreprises comme sociétaires. De fait, elles ont acquis des moyens financiers plus importants pour la mise en place de leur plan stratégique, visant à élargir leur offre éditoriale. Sur le territoire grenoblois se trouve également un autre éditeur, UGA Éditions (Université Grenoble Alpes), une maison d’édition scientifique plus classique rattachée à l’institution universitaire. Ces deux maisons œuvrent à construire une offre complémentaire, enrichie, pour se donner de la valeur ajoutée. Elles mutualisent leurs compétences, et ont créé des collections en coédition, leur démarche étant de s’enrichir plutôt que de se faire concurrence. 

D’autres maisons d’édition sont soutenues exclusivement par des fonds de recherche et des financements publics, à l’image des Ateliers de [sens public] financés essentiellement par la Chaire de recherche du Canada sur les écritures numériques. Les Communs, quant à eux, sont financés grâce aux contributions de leurs membres. Cela implique une gouvernance équilibrée et collective tout en maintenant des règles strictes. 

Des valeurs partagées : la diffusion d’une diversité de publications, la collaboration des différents acteurs

De la même manière, aux presses universitaires de Grenoble (PUG), la gouvernance est collégiale puisque le système est, rappelons-le, coopératif. De plus avec la crise de la Covid-19, les PUG ont accru leur collaboration avec les auteurs et développé de nouvelles stratégies de communication pour rester en contact avec les libraires, les collaborateurs et les lecteurs.

Tous les acteurs présents au webinaire ont à cœur de mettre en place des collaborations tout au long de la chaîne éditoriale. Les Ateliers de [sens public] mènent une réflexion avec les auteurs, les éditeurs, les diffuseurs comme Érudit et les chercheurs sur la fonction première des formes de leurs publications. De plus, Érudit est un consortium de trois universités canadiennes, l’Université de Montréal, l’Université Laval et l’Université du Québec à Montréal, travaillant en partenariat étroit. Enfin, les Communs mettent en place un processus de rédaction collective faisant intervenir les publics. Les communautés d’écriture se réunissent au sein de tiers-lieux1, qui reposent sur des critères de gouvernance partagée selon des règles précises : la confiance et la bienveillance, l’ouverture, la réappropriation et la réutilisation au-delà de la publication et la modularité. Certaines de ces communautés participent d’ailleurs à la création de licences concernant les droits d’accès, de réutilisation, de modification des contenus.

L’amélioration de la visibilité sur le web et l’accès libre pour favoriser l’accès aux publications

Les intervenants sont tous engagés dans l’amélioration de l’accès à leurs publications. Ils agissent pour en améliorer la visibilité sur le web, en perfectionnant l’indexation (Érudit) ou en travaillant à des modes de diffusion et de communication pérennes (Presses universitaires de Grenoble). Ces dernières proposent des purs e-books en accès libre. Les Ateliers de [sens public] ont fait le choix d’un libre accès complet à l’ensemble de leurs contenus. Les livres sont diffusés sous licence Creative Commons CC-BY-SA. Ils sont en accès libre en version PDF et EPUB. La version imprimée à la demande est vendue au coût de production. Les Ateliers de [sens public] ont souhaité également ouvrir les sources, déposées sur un répertoire GIT. La plateforme Érudit travaille depuis 1998 à la diffusion et la valorisation numérique des publications en sciences humaines et sociales. Elle soutient financièrement ces dernières qu’elle diffuse avec un partenariat pour le libre accès. Elle commercialise sous embargo de 12 mois, c’est la politique nationale du Canada, puis ouvre l’accès libre aux revues.

De nouvelles pratiques éditoriales et nouvelles formes de publication

Pour s’adapter aux évolutions du marché et notamment à la baisse des ventes d’ouvrages en sciences humaines et sociales en librairie, les Presses universitaires de Grenoble ont entamé une réflexion stratégique de développement en 2017 qui les a menés à définir trois grands axes de développement. Ces derniers visent à enrichir leur offre existante dans les domaines des sciences humaines et sociales et du Français langue étrangère (FLE), et à proposer de nouveaux produits pour le grand public. Pour les SHS, elles conçoivent de nouvelles collections pour attirer de nouveaux publics. Elles mettent sur pied de nouveaux formats, papier et numérique, promeuvent la diffusion numérique et proposent notamment la vente aux chapitres. Pour valoriser, leur offre en FLE, elles mettent à disposition une offre de manuels complémentaires assortie d’une vraie méthode d’apprentissage du Français.

La revue Sens public, quant à elle, publie tout d’abord les textes en format numérique. Ces textes sont ensuite restructurés par les Ateliers de [sens public] pour une publication monographique en trois formats, imprimés (impression à la demande : POD), format EPUB et PDF en accès libre. Ceux-ci cherchent à aller encore plus loin en travaillant notamment à de nouvelles formes d’écriture savante.

L’invention de nouvelles formes d’écriture savante pour changer la science

Partant du constat que l’édition savante est contrainte par l’écriture, les formats et les outils imposés par les maisons d’édition traditionnelles et les GAFAM pour l’écriture numérique, le groupe [sens public] a initié depuis plusieurs années des travaux de recherche-action sur les formes de l’édition savante. L’objectif est de favoriser l’innovation, de s’extraire de formats classiques, articles, revues, monographies, qui conditionnent l’écriture scientifique et la légitimation, pour favoriser l’innovation. Les principes clés des Ateliers de [sens public] sont de réintroduire la conversation scientifique, de se dégager de l’évaluation par les pairs et d’utiliser des outils d’écriture, tel que l’éditeur de texte en ligne Stylo2 qui laisse le choix à tout scripteur d’établir son propre protocole d’écriture. Il s’agit donc de penser l’évaluation par les pairs comme une conversation qui fait glisser les articles vers de la co-écriture. 

De la même manière, la designeuse et chercheure Sylvia Fredriksson s’interroge sur les manières d’écrire en ligne et de converser, sur l’écriture collaborative et la mutualisation des pratiques. Défendre la controverse et la discussion est un des objectifs des Communs de la connaissance. Les communautés d’écritures posent un regard particulier sur le numérique et la production de publications. Le wiki Movilab est, en ce sens, un vecteur intéressant, qui est en passe de devenir un outil de politique publique. Ici, des communautés de tiers-lieux, venant des marges de la société civile, participent à l’écriture de normes et de manifestes. Tous ces projets sont co-écrits et partagés en Open source.  

Ainsi, ces acteurs œuvrent à promouvoir la recherche et transmettre le savoir, jusqu’à, pour certains, travailler la controverse et la discussion, qu’ils considèrent comme des éléments propres aux sciences humaines et sociales, avec pour ambition ultime de favoriser la conversation démocratique, comme c’est déjà le cas sur la politique locale via le logiciel Stylo. 

Pour approfondir toutes les questions abordées lors de ce webinaire, un replay est à disposition sur la plateforme des Entretiens Jacques Cartier.

1 Ce terme de tiers-lieux décrit des configurations sociales particulières où se rencontrent des entités autour d’une intentionnalité commune.

2 Cet outil a été conçu et développé par la Chaire de recherche du Canada sur les écritures numériques.

Les librairies et le numérique : un point sur les nouveaux enjeux

À l’occasion de la 5ème édition de la Biennale du numérique, organisée à l’ENSSIB les 18 et 19 novembre dernier, une table ronde s’est tenue autour de la question des nouveaux enjeux du numérique en librairie. Cette conférence rassemblait Élisa Boulard, directrice du développement de 7switch (plate-forme de vente d’ebooks), Caroline Mucchielli, chargée de mission pour le numérique au Syndicat de la Librairie Française (SLF), et Thomas Le Bras, directeur du portail « leslibraires.fr ». 

(suite…)

Les Assises du Livre Numérique – 05 novembre 2019

Assises livre numerique 2019

La 11ème édition des Assises du Livre Numérique (ALN) aura lieu le 05 novembre 2019 au Mariott Rive Gauche (Paris, 75014).

Les Assises du Livre Numérique auront cette année pour thème « Comment lirons-nous demain? »

Face aux mutations accélérées induites par l’ère du numérique, les différentes industries culturelles cherchent à s’adapter aux nouveaux formats et usages de lectures et explorent ainsi des modes de diffusion innovants de leurs contenus culturels.

Des invités exceptionnels spécialistes des médias et des questions du numérique tel Bruno Patino, directeur éditorial d’Arte France et doyen de l’école de journalisme de Sciences-Po partageront leurs reflexions menées autour des mutations de l’édition en cours et à venir.

Les inscriptions se font en octobre et le programme sera dévoilé prochainement. Vous pouvez retrouver sur notre site le contenu, les thèmes et les vidéos des Assises du Livre Numérique passées. L’événement est également présent sur notre agenda.

Retour sur les assises du livre 2019

Chaque année, les Assises du Livre Numérique sont un des moments les plus attendus par les professionnels de l’édition numérique avec des interventions de qualité et près de 700 participants.

Cette année encore les interventions ont été de grandes qualités avec un discours inaugural de Bruno Patino, qui dans le contexte d’une économie de l’attention distingue deux notions pour le livre : le livre flux et le livre objet.

La seconde conférence a été l’occasion d’approfondir le positionnement du livre dans une économie de l’attention qui met en concurrence de nombreux médias et oblige les éditeurs à réinventer leur manière de toucher certains lectorats. La matinée s’est terminée avec une table ronde autour de la diffusion – distribution de livres numériques puis avec l’habituelle présentation de projets (Wakatoon, Sondo, Odiofilms).

L’après-midi se partageait en quatre conférences thématiques : autour de l’accessibilité du livre numérique, du livre audio, de la lecture numérique à l’école et de la narration littéraire au croisement des industries culturelles.

Ce qui pourrait être donc retenu de cette onzième édition serait le rapprochement entre le livre numérique et le livre audio, l’évolution des formes de livres numériques qui prennent de plus en plus la forme d’application et expérimentent des formules d’abonnement sur le modèle de ce qui existe dans l’audiovisuel ou encore la musique.

Synthèse de la conférence inaugurale des Assises

5 actus de l’édition numérique pour bien commencer la rentrée

actu edition numerique

Fini les plages de sable blanc ou le doux repos chez soi avec un livre entre les mains. Voici la rentrée !

Et cette année, Numipage a décidé de vous la rendre un tout petit plus douce en vous simplifiant le travail de veille.

Vous étiez en vacance tout l’été, voici ce qui s’est passé en juillet – août. Et aussi une sélection de ce qui va se passer, en particulier pour les événements à venir

1) Microsoft ferme sa librairie en ligne

Début juillet, Microsoft annonçait la fin de sa librairie en ligne. Les ouvrages vendus sur leur librairie étant vendus avec des DRM, les acheteurs passés ne pourront plus lire leurs ouvrages. Cette actualité a été beaucoup débattue pendant tout le mois de juillet.

Les livres numériques achetés sur le Microsoft Store deviennent illisibles

2) Feedbooks est racheté par De Marque

Feedbooks, précurseur français des librairies en ligne, connaissait des difficultés financières. La société a été rachetée cet été par De Marque ce qui assure la survie de la plate forme et permet aux deux groupes réunis d’affronter la concurrence internationale avec un catalogue étendu.

Feedbooks racheté par De Marque

3) Arrivée imminente de l’application Rocambole

On entend parler de l’application Rocambole depuis plusieurs mois pour son positionnement original. En effet, l’application souhaite se positionner comme un « Netflix du livre » en proposant des œuvres qualitatives sous forme de série. L’application devrait être disponible très prochainement sur l’App Store.

Rocambole, le “Netflix du livre”

4) Les événements à venir

Avant l’été Numipage a mis en place une nouvelle présentation pour les événements de l’édition numérique. On vous propose à présent un réel agenda avec les événements que l’on voit passer. On ne les voit pas tous, alors n’hésitez pas à nous les suggérer, sur twitter ou sur notre groupe Facebook dédié.

Les événements qu’on a ajouté pour les mois à venir :

5) Les innovations

Le secteur de l’édition numérique ne cesse d’évoluer. Voici quelques actualités parues durant l’été :

Vous ne souhaitez pas manquer ces actualités ? N’hésitez pas à vous enregistrer à notre newsletter mensuelle.

Header photo by Kaboompics .com from Pexels

Les liseuses en solde

Toute l’année des petits prix et des promos sont disponibles sur les ebooks, les liseuses, les livre audio par ici.

Kindle

kindle oasis promo

A l’occasion des soldes Amazon propose généralement des réductions sur ses liseuses. Cette année ne fait pas exception avec deux promotions de 30 euros sur la Kindle Oasis 8 Go et sur la 32 Go

Kobo

De la même manière la FNAC propose des promotions sur les tablettes Kobo. – 15% sur la liseuse Kobo Clara HD.

Les ebooks

Envie de compléter votre bibliothèque numérique à l’occasion des soldes ?

Peut être trouverez-vous votre bonheur dans les petits prix pour la Kindle.

amazon ebook

Retour sur les ateliers de création de livre numérique en école et au collège

Dans le cadre du printemps de l’écriture 2019 qui avait pour thème général « Par hasard », les créatrices du projet Nord Sud (Cécile Palusinski, Saba Niknam, Elsa Mroziewicz) et Numipage (Laurent Hentz) ont été sollicités par le rectorat de Strasbourg et le Shadok pour organiser des ateliers autour des nouvelles narrations avec le numérique auprès d’un public scolaire.

printemp ecriture 2019
Affiche du Printemps de l’écriture 2019. Source : site de l’académie de Strasbourg

Ce projet avait pour objectifs pédagogiques d’intéresser les élèves à l’écriture par le biais du numérique et du livre audio, de développer leur esprit créatif par le biais de l’illustration et de la réflexion sur la narration et de pouvoir rendre un livre fini pouvant concourir dans la catégorie livre numérique du Printemps de l’écriture.

Le projet avait également pour objectif de montrer les potentialités du livre numérique auprès des professeurs pour faire des projets pédagogiques complets comprenant du dessin, de l’écriture, du son et faisant travailler les élèves en groupe.

Le projet s’est articulé en plusieurs étapes :

– Formation des professeurs aux outils

– Atelier avec une classe de collège

– Ateliers avec des primaires

Journées de formation pour les professeurs : Nouvelles narrations et création de livres numériques

Illustration d’Elsa Mroziewicz pour le projet Nord Sud qui a été présenté lors des ateliers avec les professeurs.

La journée de formation pour les différentes écoles avait deux axes avec comme objectifs :

– De donner aux professeurs un aperçu sur les usages du livre numérique et du livre audio de manière générale puis plus détaillée d’un point de vue pédagogique.

– De les initier à la création de livres numériques au format ePub. Le choix final de l’outil s’est porté sur Book Creator qui permet de créer facilement des ebooks enrichis au format Epub 3.

A l’issue de la formation, les participants ont donc finalisé un livre numérique simple avec des images et de l’audio sous forme de poème et ont donc pu voir la richesse de la création numérique actuelle dans le domaine de l’édition et les questions que la lecture numérique soulève en termes pédagogiques.

Atelier avec la classe de collège

L’atelier avec la classe de collège a eu lieu à l’extérieur au Shadok. Elle se déroulait sur la journée entière avec pour objectifs de dessiner les illustrations liées aux poèmes préparés en avance sur le thème des Tarots, de prendre les enregistrements issus des poèmes avec les élèves et d’intégrer l’ensemble dans Book Creator.

A l’issue de la journée les élèves étaient contents de cette journée de création. L’ePub a été finalisé avec leur professeur en cour.

Dos de la carte de tarot réalisée par Saba Niknam pour l’atelier au Shadok.

Ateliers en primaire

En primaire les intervenants sont intervenus dans plusieurs classes du même établissement pour les aspects narratifs et pour les illustrations. L’atelier de création de l’ebook a eu lieu dans une seule classe.

Les enfants de CM2 étaient répartis en trois groupes, deux qui dessinaient avec les illustratrices et un groupe qui travaillait sur le livre numérique, chacun tournant au bout de trois heures.

Les enfants travaillaient sur des tablettes ce qui facilitait la création pour ajouter du son et des photos avec Book Creator.

Les enfants ont ainsi pu apprendre à mieux utiliser l’outil informatique, à voir une des manières de créer des livres numériques tout en y contribuant directement avec leurs textes et leurs illustrations.

Bilan des ateliers

Pour les intervenants comme pour les organisateurs ces ateliers étaient une première sous cette forme impliquant plusieurs personnes de domaines différents : livre audio, illustration, livre numérique.

Les plus grosses difficultés étaient techniques, à savoir de trouver les outils correspondant à la classe d’âge des élèves et au matériel disponible. À cet égard Book Creator est une solution stable remplissant bien les différents critères recherchés.

Les éléments de narration ont demandé également beaucoup de réflexion préalable pour être correctement intégrés dans le livre numérique final et être en rapport avec le thème « Par hasard ».

Les ateliers se sont tous bien passés, les élèves étant particulièrement fiers d’avoir créés un livre tous ensemble.

Interview de Cécile Palusinski suite à la sortie de son ouvrage « Le crowdfunding »

crowdfunding cecile palusinski quesaisje

Bonjour Cécile, merci d’avoir accepté de répondre à nos questions. Ton ouvrage « Le crowdfunding » viens de paraître dans la collection « Que sais-je » des éditions PUF. D’où t’est venue l’envie de faire cet ouvrage ? Quelles difficultés as-tu rencontré lors de sa rédaction ?

Je travaille depuis 15 ans dans le secteur culturel qui est particulièrement concerné par la problématique de financement à l’amorçage et est confronté depuis quelques années à des baisses de subventions publiques, en particulier dans certaines régions. Alors que les structures culturelles cherchent aujourd’hui à diversifier leurs sources de financement (mécénat, auto-financement, etc.), je propose, depuis 5 ans, des formations aux professionnels de la culture sur le financement participatif, qui apparaît comme un complément ou une alternative aux modes de financement traditionnels. Au-delà de cette dimension financière, le financement participatif m’intéressait également en tant qu’outil de communication et d’animation de communautés. Ayant par ailleurs commencé ma vie active dans le secteur de la finance, dresser un panorama général du crowdfunding, dans toute sa diversité (plateformes de dons avec ou sans contrepartie, prêt ou investissement), avait donc du sens pour moi. J’ai eu la chance lors de la rédaction de cet ouvrage de pouvoir m’appuyer sur les témoignages de nombreux acteurs du crowdfunding et de la culture. (suite…)

Offres à saisir à l’occasion du Black Friday

Venu des Etats-Unis, le Black Friday gagne en popularité d’année en année en France avec son lot de bonnes affaires peu avant la période de noël.

En voici quelques unes dans le secteur de l’édition numérique :

Kindle Paper White

kindle paper white

30% de réduction sur le nouveau lecteur Kindle c’est par ici : Kindle Paper White. Il y aussi des promos en cours sur le Fire HD.

Kobo ClaraKobo Clara

La Kobo Clara pour le Black Friday est proposée à 99 euros au lieu de 129 euros. Profitez de l’offre sur la Kobo Clara.

Offre éclair sur les ebooks

Pendant toute la semaine des réductions sur les ebooks jusqu’à -80% chez amazon.

Et des BD (papier) à 1,99 euros toujours chez Amazon.

Chez Kobo on trouve également une sélection d’ebook au prix spécial d’1,99 euros pour le Black Friday.

Les Assises du Livre Numérique fêtent leurs dix ans

L’édition 2018 des Assises du Livre Numérique aura lieu le 3 décembre à Paris. L’événement fêtera ses dix ans et sera l’occasion de revenir sur les années de transformation qu’a connu le secteur de l’édition durant cette période. (suite…)

Version Alpha du lecteur Readium pour desktop (windows, mac et linux)

La fondation EDrLab a annoncé la mise en ligne de sa solution de lecture d’EPUB 2 et 3 sur poste fixe Readium.

Vous pouvez la télécharger sur le Github d’EDrLab et y ajouter vos retours en cas de bug.

readium bibliotheque

Aperçu de la bibliothèque

L’application est très fluide et agréable à utiliser. On comprend de suite comment ajouter un ouvrage, le lire et le supprimer si besoin. Le retour vers la bibliothèque est un peu moins intuitif, la fenêtre de lecture devant être fermée pour retrouver la fenêtre de la bibliothèque.

On ne peut que vous conseiller de l’essayer et de l’utiliser. L’application ne gère pas les DRM à l’heure actuelle, par la suite elle intégrera la solution LCP également développée par l’EDrLab.

Les nouveaux métiers du livre et de l’édition

metiers du livre et de l edition

Sous l’impulsion du numérique, les métiers du livre et de l’édition se transforment offrant des opportunités d’emploi aux personnes en reconversion ou arrivant sur le marché de l’emploi. L’article ci-dessous tente de lister et de décrire ces nouveaux métiers du livre et de l’édition.  Une vidéo est disponible en bas de l’article.

(suite…)

Conseils et bons plans

Conseils et bons plans

Recevez chaque mois des tutos autour de la création de livres numériques, de l'actu autour de l'édition numérique et des usages de ces nouveaux outils.

Inscription réussie