Qu’est ce qu’un NFT

Les NFTs, sont des biens virtuels que l’on peut collectionner, échanger, acheter et vendre de différentes manières. L’intérêt premier d’un NFT est qu’il est authentifié grâce à la technologie de la blockchain. Quand vous achetez un de ces biens virtuels, de manière dématérialisée vous recevez l’équivalent d’un certificat montrant que vous êtes l’acquéreur de ce bien et de cet exemplaire précis.

Cette authentification introduit une notion de rareté dans les biens virtuels, ce qui explique notamment son succès fulgurant dans le domaine de l’art. Les NFTs permettent également une fluidité des échanges et ouvrent des perspectives pour l’utilisation d’un même bien virtuel dans différents univers virtuels. Cet aspect est particulièrement exploré par le monde du jeu vidéo et celui des metavers.

D’autres secteurs de la culture commencent à explorer le potentiel des NFTs, la musique, le cinéma et l’édition.

En français, outre NFT, on utilise parfois le terme de « Collectible » que vous retrouverez dans cet article. Si vous débutez dans le secteur de la blockchain ou du NFT, avant de cliquer sur nos liens externes ou de réaliser des achats, nous vous invitons à consulter la section « Sécurité« .

Créer son NFT

La création du NFT se fera en deux étapes, la partie créative avec des outils communs dans la création digitale puis l’inscription du NFT sur une blockchain via une plate forme.

Les formats d’un NFT

Les plate formes acceptent différents types de formats. Les plus utilisés sont les formats jpg, png et gif. Mais certaines plate formes acceptent également du pdf, de l’ePub (utile dans l’édition), le format mp3, les mp4 voire des programmes interactifs.

La création du NFT

Le NFT en lui même se créé donc en amont avec vos outils habituels de création pour du texte, du son, de l’image ou de la vidéo.

Il faut bien regarder au préalable les formats de chaque plate forme mais également ses codes. Chaque plate forme a en effet son identité avec un public différent. Plus bas dans l’article on vous donne quelques exemples de plate forme.

Les logiciels et les outils pour la création de son NFT

Voici une liste d’outils souvent utilisés pour créer un NFT par des artistes confirmés ou par les personnes souhaitant débuter dans le secteur.

  • La suite Adobe. Adobe propose des outils payants de haute qualité pour la création visuelle et la création de vidéos. Photoshop et Adobe illustrator sont très utilisés pour créer des illustration. Photoshop intègre des options pour les NFTs. Vous pouvez également créer des GIF. Pour la vidéo, vous pouvez vous tourner vers Adobe Premiere Pro, pour les ebooks vers Indesign.

  • Les sites gratuits en ligne. De nombreux créateurs de NFTs utilisent des sites tel que Canva, Vectr ou Edit.org.

  • Pixeliser un NFT. Il existe des sites permettant de pixeliser facilement vos créations afin d’en faire du pixel art pour les NFTs : Pixilart, Pixlr, PiskelApp.

  • Création 3D. La 3D est une forme populaire de NFT. Vous pouvez en générer avec l’outil libre Blender.

  • Métavers. Les métavers liés à la blockchain tels que Decentraland ou Sandblock proposent des outils internes pour créer des objets ou des espaces sur leur univers. Sur Decentraland il est possible d’importer des modèles 3D externes.

  • Imprimer son NFT. De plus en plus de créateurs cherchent à offrir une déclinaison physique à leur NFT. Ils se portent notamment vers Infinite Objects (qui vend des cadres avec votre NFT à l’intérieur).

Ajouter son NFT sur une plate forme

Une fois votre NFT terminé, vous pouvez l’ajouter sur une plate forme NFT. Lors de l’ajout de votre collectible, il sera inscrit sur une blockchain par la plate forme. Le fait d’inscrire le NFT sur une blockchain entraîne des frais. Ils peuvent être variables selon les blockchains. OpenSea prend actuellement en charge les frais de transaction si vous utilisez la blockchain de Polygon (Matic), ce qui vous permet de créer sans frais votre NFT (voir le chapitre « Créer son NFT gratuitement« ).

Payer les frais « Gas fee »

A un moment de votre processus de soumission de votre NFT, la plate forme va vous demander :

– De vous connecter avec un wallet

– De signer une transaction et de payer les « Gas fee »

Les Wallet

Un wallet est l’équivalent d’un compte que vous allez utiliser pour signer et pour payer. La création d’un wallet est gratuite. Selon les blockchains utilisées par les plate formes, on n’utilise pas les mêmes wallet.

Le wallet le plus utilisé est MetaMask. Par défaut il va vous permettre d’effectuer des transactions en Ethereum. On peut ajouter d’autres réseaux de blockchain sur MetaMask. OpenSea et Rarible fonctionnent bien avec MetaMask.

Dans la liste des principales plate formes, on vous indique les autres wallet dont vous pouvez avoir besoin (Wax Wallet, Temple (Tezos Wallet), BSC Wallet, Polygon, etc).

Ajouter une crypto sur son wallet pour payer les « Gas fee »

Il s’agit là de la partie la plus délicate dans votre processus de création du NFT.

Vous devez approvisionner votre wallet avec une crypto monnaie.

Les plates formes vous indiquent avec quelle crypto vous pouvez payer :

OpenSea et Rarible fonctionnent avec de l’Ethereum. A l’heure actuelle l’Ethereum en raison de « Gas Fee » très élevés est moins utilisé. On peut utiliser sur OpenSea du WETH (Wrapped Ethereum) provenant de la blockchain Polygon (Matic).

Binance NFT, PancakeSwap ou encore BakerySwap utilisent le BSC (Binance Smart Coin).

Hic et Nunc utilise la blockchain Tezos

AtomicHub et NeftyBlocks utilisent Wax

– De nouvelles plates formes utilisent également Solana (Sol), Cardano (Ada), PolkaDot (Dot), etc.

Pour approvisionner votre wallet, vous devez donc acheter la crypto correspondante sur un « exchange ». Un « exchange » est un peu l’équivalent d’une bourse où vous pouvez acheter la crypto monnaie de votre choix.

Il existe des centaines d’exchange différents, voici une sélection :

Coinbase* : simple d’utilisation pour débuter. Les frais d’achat et de transfert sont un peu élevés. Ils ne proposent pas toutes les cryptos populaires.

Binance* : le leader du marché. Très large choix de crypto. L’interface est un peu dure quand on débute. Il existe une version simplifiée « Binance lite ». La plupart des cryptos dont vous avez besoin y sont disponibles.

Les autres exchanges populaires sont Crypto.com, Huobi et KuCoin*. Vous pouvez également opter pour une plate forme française telle que CoinHouse.

Une fois la crypto de votre choix achetée, vous devez l’envoyer sur votre wallet.

Prenons l’exemple d’un achat d’Ethereum pour ajouter des œuvres ou en acheter sur Opensea :

1) J’achète de l’Ethereum (ETH) sur Coinbase par exemple

2) Dans mon « exchange », quand je vais sur la monnaie virtuelle, j’ai une option « Retirer » « Envoyer » ou souvent en anglais « Withdraw ».

3) On me demande l’adresse où je dois envoyer. Cette adresse se trouve dans votre Wallet de destination, sur Metamask par exemple. Chaque wallet a sa propre adresse.

4) Une fois l’opération terminée, attendez quelques instants (temps variable selon les cryptos et les plate formes, cela peut durer quelques minutes) et dans votre Wallet votre monnaie virtuelle devrait apparaître.

Une fois votre wallet approvisionné, retournez sur la plate-forme NFT de votre choix et connectez-vous avec ce wallet. La plate forme vous indiquera les étapes à suivre et s’il y a assez de fonds sur la plate forme.

Certains wallets ou plate formes ne sont pas toujours très stables ou prennent du temps, parfois il faut recommencer les opérations. Si votre navigateur bloque les cookies ou les pop-up ca peut poser parfois des soucis.

La démarche ci-dessus est commune aux différentes plates formes, la démarche peut paraître compliquée la première fois mais ensuite on s’habitue rapidement.

Créer un NFT gratuitement

La création d’un NFT peut parfois être couteuse et complexe à cause des frais de transaction (« Gas Fee »).

Il est à présent possible de créer gratuitement un NFT avec Opensea (la principale plate forme du marché), voici la procédure à suivre.

Temps nécessaire : 30 minutes.

Créer un NFT sans frais sur OpenSea

  1. Télécharger et installer Metamask

  2. Ajouter le réseau Polygon (MATIC) à Metamask

  3. Se connecter à OpenSea

  4. Créer une collection

  5. Ajouter sa création à la collection

  6. Signer les différents contrats de la blockchain

  7. Vendre le NFT

Voici un tutoriel vidéo pour vous accompagner. On propose par ailleurs un cours particulier sur Superprof ou via notre page formation, pour vous accompagner plus en détail sur ce point ou d’autres.

Les méta données du NFT

Sur les plate formes on va généralement vous demander de renseigner les données de votre œuvre (titre, description, prix, nombre d’exemplaires, rareté, etc) mais également sa collection.

Une collection regroupe plusieurs NFTs, c’est une manière d’organiser et d’exposer vos collectibles.

Prenez soin à bien choisir vos noms de collection car cela aura un impact sur votre visibilité et sur l’intelligibilité de vos NFTs pour les acheteurs.

Les plates formes vont vous demander aussi votre « collection fee », il s’agit du % que vous allez recevoir sur chacune des ventes de vos NFTs après sa première vente. Par exemple si votre NFT est revendu, vous allez toucher un % sur cette vente.

Il est également possible d’ajouter des attributs à ses créations, c’est pertinent par exemple si vous proposez des centaines de collectibles dans une même collection, vous allez les distinguer par leurs attributs. Vous pouvez consulter cette page d’explication détaillée sur OpenSea pour les attributs et la manière de les renseigner. Les attributs peuvent avoir un impact sur la rareté de certains NFTs de votre collection et donc sur leur prix.

Les principales plate formes de NFTs

Les choses changent très rapidement dans le domaine de la blockchain et des NFTs, et il existe des centaines de plate formes, il est difficile de toutes les traiter dans un seul article.

Le but de cet article est de vous aider à faire vos premiers pas, donc il ne peut être que réducteur sur certains aspects.

OpenSea

OpenSea est actuellement la plate forme la plus utilisée par les artistes pour vendre des NFTs de tout type. De nombreux artistes y sont présents, mais également des auteurs. On y trouve aussi des objets de jeux vidéos, des noms de domaine, etc.

Pour y vendre ou y acheter des NFTs, vous aurez besoin d’ETH ou de wETH.

Sur OpenSea les prix peuvent être plus élevés que sur d’autres plate formes, les œuvres s’y vendent généralement en un exemplaire, avec des déclinaisons possibles. Il existe différent courant de crypto art sur Open Sea. On peut y vendre également des illustrations accompagnant des livres, des personnages, etc.

Il est possible de créer gratuitement un NFT sur OpenSea à présent (voir notre tuto plus haut). Votre compte peut avoir un statut de compte certifié (« Verified account ») à partir d’un volume de 100 ETH.

OpenSea accepte la blockchain Ethereum, Polygon, Solana et Klaytn.

=> Lien vers la FAQ officielle pour créer son NFT sur OpenSea

=> Comment devenir un compte vérifié (« Verified account ») sur OpenSea

Rarible

Rarible est un des principaux concurrents d’OpenSea, il se destine principalement au secteur de l’art.

Pour y vendre ou y acheter des NFTs, vous aurez besoin d’ETH ou wETH, de Flow ou de Tezos.

Binance NFT

Binance propose sa propre plate forme de NFT, elle est actuellement réservée à des créateurs pré-sélectionnés. Elle a vocation à s’ouvrir à tous.

Pour y créer des NFTs, vous aurez besoin de la crypto monnaie BNB.

AtomicHub

AtomicHub est une plate de forme de vente de NFTs générés sur la blockchain Wax.

On y trouve notamment des NFTs issus de jeux dits « play to earn » (les NFTs permettent de gagner des tokens dans des jeux).

Il y a également des œuvres d’artistes, des MP3, des créations cinématographiques.

Les prix d’entrée sont généralement plus bas sur AtomicHub, notamment car la blockchain Wax permet de faibles frais.

Pour vous familiariser avec la création de NFTs, AtomicHub est intéressant, car vous pouvez apprendre à faible coût.

Pour créer et acheter des NFTs, vous aurez besoin d’un wallet Wax.

Il existe d’autre place de marché sur Wax outre Atomic Hub : neftyblocks et CAIT par exemple.

Plate formes Tezos

Historiquement, la plate forme la plus populaire sur Tezos était Hicetnunc. Mais suite à un premier abandon du projet, la plate forme est devenue moins stable.

On vous conseille Objkt et fxhash pour l’art génératif.

De grandes plate formes telles que Coinbase et Rarible supportent la blockchain de Tezos.

D’autres plate formes où vendre ses NFTs

Comme indiqué plus haut, il est difficile de faire une liste complète de toutes les plate formes, tant le marché évolue rapidement. Voici quelques sites complémentaires qui pourront être mis à jour au fur et à mesure. Pour voir si ces plate formes peuvent correspondre à vos besoins, regardez la blockchain utilisée et le type de NFTs proposés.

– SuperRare : https://superrare.com/ (sélection par formulaire, token RARE)

– Mintable : https://mintable.app/ (ETH, possible sans frais)

– Solonart.io : https://solanart.io/ (SOL)

– Foundation : https://foundation.app/ (ETH)

– NiftyGateway : https://niftygateway.com/ (ETH)

– PancakeSwap : https://pancakeswap.finance/nfts (BSC)

– EnjinX : https://enjinx.io/ (ETH)

– FTX : https://ftx.us/nfts (ETH, SOL)

– Coinbase NFT : https://www.coinbase.com/nft/ (ETH, XTZ)

– Youtube : Il sera bientôt possible de vendre ses vidéos sur Youtube sous forme de NFT (YouTube jumps on the NFT)

– Instagram : attendu depuis longtemps, il sera bientôt possible de vendre ses NFTs sur instagram. Vous pourrez lier votre wallet à votre compte instagram pour présenter vos œuvres.

Créer sa « marketplace NFT »

Si vous souhaitez mettre en avant des collections entières d’artistes ou d’auteurs, ou simplement proposer vos propres NFTs sur votre plate forme propriétaire, il est possible alors de créer une « marketplace NFT ».

Le processus se simplifie d’année en année pour créer son propre site de cette manière.

Shopify propose par exemple une offre pour créer sa « marketplace NFT » : https://www.shopify.com/nft

Metaplex est une solution libre sous Solana de plus en plus utilisée : https://www.metaplex.com/

Vous pouvez sinon ajouter vos NFTs sur OpenSea et les intégrer dans votre site (chaque NFT a une option « Partager avec un embed code vous permettant d’intégrer le NFT sur votre site).

Faire connaître son NFT

Une fois que vous avez fait le choix de votre plate forme et que vous y avez ajouté vos œuvres, le plus dur reste à faire, car il faut les faire connaître et les vendre.

Le marché est à présent très dense, très concurrentiel. Voici des pistes, des pratiques courantes pour faire connaître son NFT et le vendre.

Les Réseaux Sociaux

Les réseaux sociaux sont bien connus dans le secteur de l’art et de l’édition pour aider à se faire connaître auprès d’une communauté. Dans le secteur de la blockchain, certains réseaux sont plus utilisés que d’autres et il en existe des particulièrement populaires. Il est fortement conseillé d’utiliser l’anglais comme langue principale, ce qui n’empêche pas l’usage du Français en complément.

Facebook et Instagram

Instagram est un peu utilisé pour son aspect visuel pour faire connaître ses NFTs. Veillez à bien utiliser les # correspondants pour vous distinguer. Meta ayant annoncé qu’il allait développer une plate forme de NFT, Instagram aura certainement une place importante dans ce dispositif, il peut être pertinent de se positionner maintenant.

Facebook n’est pas vraiment utilisé, cependant depuis peu il est possible à nouveau de mener des campagnes publicitaires autour de la thématique de la blockchain sur les réseaux du groupe Meta (Facebook, Instagram, WhatsApp). Vous pouvez contacter Numipage si vous avez des besoins dans de la publicité Facebook pour des campagnes liées aux NFTs.

Twitter

Twitter est très populaire dans le domaine de la blockchain et des NFTs. Il est opportun d’y créer un compte pour votre collection. Comme pour Instagram, les hashtags ont une forte importance pour votre visibilité. Avant de vous lancer, vous pouvez étudier des comptes populaires.

Telegram, Discord, Reddit

Telegram est surtout connu pour sa messagerie sécurisée, cependant l’outil propose des options de réseaux sociaux (groupes de discussion), très utilisés dans le secteur de la crypto. Beaucoup de projets ont leur propre groupe Telegram pour échanger et discuter.

Discord est un outil qui permet d’organiser les discussions avec sa communauté. Cet outil est de plus en plus populaire auprès des communautés d’acheteurs.

Reddit est un réseau social et de discussion utilisé par certains projets dans la blockchain. Il peut être intéressant dans certains cas.

L’utilisation des réseaux où est présent la communauté crypto est important. Car si vous êtes uniquement présents sur Facebook ou Instagram votre projet sera soit peu visible auprès des acheteurs, soit jugé peu crédible. Essayez d’être présent au moins sur un de ces trois réseaux majeurs dans le secteur : Twitter, Telegram, Discord.

Twitch, Youtube, TikTok

Il est possible également de communiquer avec votre audience par le biais de la vidéo. C’est très apprécié par la communauté. Cependant cela demande un peu de temps et un peu de connaissances techniques au préalable.

Beaucoup de projets font des directs sur Twitch, des vidéos ou des directs sur Youtube et certains se positionnent sur TikTok. On utilise facilement le terme d’AMA (« Ask Me Anything »).
Il existe d’autres réseaux vidéos à explorer si votre audience est très ciblée.

Medium

Medium est une plate forme de blog pour les professionnels. Beaucoup de projets NFTs et blockchain y publient leurs principales annonces.

Les réseaux sociaux cryptos

Il existe également des réseaux sociaux parlant principalement de sujets relatifs aux crypto monnaies et aux NFTs. On peut citer par exemple Torum où il existe des groupes thématiques liés aux NFTs ou encore Publish0x pour la publication d’articles.

Site Internet

Il est tout à fait opportun de prévoir un site pour son projet NFT. Ca permet de rassembler les informations pour son audience et de ne pas être trop dépendant des réseaux sociaux.

Les sites internet permettent de travailler votre présence sur les moteurs de recherche (SEO), de récolter des inscriptions pour une newsletter, de créer des pages de destination optimisées pour vos campagnes publicitaires.

Numipage est en mesure de vous aider pour la création de vos sites, pour leur optimisation pour les moteurs de recherche et pour la création de campagnes publicitaires.

Vous pouvez intégrer vos NFTs directement sur votre site web par le biais de certaines plate formes (OpenSea propose par exemple des widgets pour afficher et vendre vos œuvres directement sur votre site).

Les influenceurs

Les influenceurs jouent un rôle important pour faire connaître vos NFTs.

On les retrouve sur différents réseaux : twitter, telegram, instagram, youtube, twitch, etc. Certains ont des sites, des blogs ou encore des podcasts.

Beaucoup d’influenceurs vont demander un paiement en l’échange de la promotion de vos œuvres. Calculez bien le retour sur investissement si vous payez pour de la visibilité et n’oubliez pas que les arnaques sont très courantes dans le secteur.

Il est possible aussi de contacter spontanément des influenceurs via les réseaux sociaux en les citant (évitez les messages directs) ou en rejoignant des communautés sur discord. Il est assez courant d’avoir des « chanels » vous permettant de promouvoir vos créations (ex : Les collectionneurs, French Waxer, etc.).

La plupart des collections utilisent le don de NFTs pour augmenter leur nombre d’abonnés, directement sur leur réseau ou en faisant appel à des promoteurs (« NFTs promoter »). Twitter est le principal réseau social utilisé à cet effet avec le hashtag : #giveaway ou #nftgiveaway On retrouve des « Giveaway » un peu sur Instagram, Torum et Discord.

Outre l’appel à des influenceurs, vous pouvez également contacter des médias spécialisés. Beaucoup vont également demander une contribution en l’échange d’une visibilité.

Les médias traditionnels peuvent également être contactés, par exemple des médias dans votre thématique (art, édition, musique, start-up) ou régionaux. Ils sont assez ouverts à ces problématiques mais les visites ne mènent pas facilement à des achats.

Qui sont les acheteurs de NFTs ?

On a vu que créer son NFT n’a rien de facile à l’heure actuelle, il y a tout un processus d’apprentissage. De la même manière, acheter un NFT n’a rien d’aisé, il faut une certaine connaissance des blockchains et savoir utiliser un wallet ou un « exchange ».

Les acheteurs de NFTs ne sont donc pas grands publics pour l’instant. C’est des personnes liées au monde de la blockchain, cercle qui ne cesse de s’étendre.

C’est pourquoi il est vraiment important de communiquer là où cette audience a l’habitude de s’informer (twitter, discord, telegram, etc.).

Les personnes achetant des NFTs sont d’une part des collectionneurs et d’autre part des investisseurs. Avant d’acheter votre création, ils vont se demander s’ils pourront la revendre plus cher ou si à l’avenir elle va prendre de la valeur.

La première chose qu’ils vont regarder c’est votre communauté. S’ils voient que vous avez une communauté active et que vous respectez les codes du secteur, ils auront une certaine confiance dans votre projet.

Il faut bien faire attention à la manière dont vous fixez vos prix, au nombre de NFTs que vous vendez, à vos séries, etc. C’est pour cela qu’au début, mieux vaut expérimenter sur des places de marché secondaire (comme AtomicHub) pour se familiariser avec le processus et le vocabulaire du secteur. Et ensuite vous lancer sur des places de marchés tels qu’Open Sea ou Rarible (sauf si vous avez déjà une audience établie prête à vous suivre dans ce nouveau marché).

Il existe une communauté d’acheteurs français, mais l’audience est limitée. Mieux vaut viser dès le départ l’international afin de s’ouvrir aux acheteurs du monde entier.

Les secteurs impactés par les NFTs

Art

De nombreux secteurs explorent le potentiel des NFTs. A l’heure actuelle, le secteur qui embrasse le plus cette nouvelle technologie est celui de l’art. En effet, les NFTs offrent un modèle économique à des milliers de créateurs qui ne parvenaient pas à vendre leurs créations en ligne faute de rareté.

Jeu vidéo

Le secteur du jeu vidéo lui aussi expérimente beaucoup ces nouvelles technologies, les acteurs établis (Ubisoft, Atari, etc.) ainsi que de nouveaux entrants. La promesse centrale est d’avoir des équipements de jeux pouvant être utilisés sur différents univers et pouvant être revendus facilement. Ce que permettent en théorie les collectibles.

Musique

De plus en plus de chanteurs proposent leur musique ou des éléments de collection sous forme de NFTs. L’engouement actuel n’est pas aussi fort que dans le milieu de l’art ou du jeu vidéo.

Cinéma

Le secteur du cinéma explore également cette nouvelle technologie, en proposant des films ou des scènes jamais montrées. Les NFTs peuvent servir également pour le pre-financement. Comme pour la musique, il existe des projets mais l’engouement n’est pas encore trop au rendez-vous.

L’édition et les NFTs

Cet article se destinait en premier lieu aux auteurs ou aux éditeurs souhaitant se lancer dans ce nouveau domaine.

A travers le monde, les éditeurs de comics, de manga et des webtoons, sont déjà bien présents dans le domaine des NFTs. Leurs univers graphiques peuvent être répliqués. Ils sont adaptés aux codes des plate formes où ils vendent leurs collectibles.

Une tendance commence également à émerger consistant à vendre ses ouvrages en version limitée en NFTs. Cela permet de créer de la rareté. L’auteur reçoit par ailleurs de manière immédiate sa rémunération et peut continuer de toucher des pourcentages à chaque fois que son livre est revendu.

Certains auteurs revendent également de manière dématérialisée des pages jamais éditées de leurs ouvrages.

On peut aussi imaginer que des collectibles soient proposés comme des extensions d’univers existants, dans le domaine des littératures de l’imaginaire par exemple.

Dans ces cas là, les plate formes qu’on a exploré au début de l’article sont tout à fait pertinentes pour proposer simplement ses NFTs (OpenSea, etc.). On détaille dans un autre article les cas d’usage des NFTs dans l’édition.

Créer un NFT avec un ebook en ePub ou en PDF

Un des cas d’usage des NFTs dans l’édition est donc la possibilité de convertir son ePub ou son PDF sous forme de NFT.

OpenSea ne propose pas par défaut la possibilité de convertir son PDF ou son ePub en NFT. Il existe une manière détournée pour ajouter son roman sur OpenSea. Vous pouvez encoder le texte dans l’image de couverture, il pourra alors être ouvert dans un éditeur de texte. Il faut proposer sur OpenSea le NFT sous forme « d’unlockable content ». C’est la méthode choisie par l’auteur Thierry Crouzet pour son ouvrage NFT « Les silencieux« .

Il commence par ailleurs à se développer des plate formes destinés spécifiquement aux auteurs. Attention une plate forme récente dans l’univers de la crypto représente un niveau de risque de perte de cryptos ou de hack. Faites bien vos propres recherches avant de vous lancer et ne laissez pas des montants trop élevés sur le wallet que vous utilisez.

La plate forme Publica permet par exemple à des auteurs de faire de leur ebook un NFT à partir d’un ePub.

Les metavers

Les metavers sont des univers virtuels reproduisant certains lieux réels ou inventant de nouvelles réalités. Il existe de nombreux univers virtuels liés à la blockchain, le plus connu est Decentraland.

La grande promesse des NFTs est de pouvoir être utilisés à travers une multitude d’univers. Vous pourriez acheter un livre sur OpenSea et vous asseoir virtuellement sur Decentraland pour le lire ou l’exposer. De nombreuses œuvres sont ainsi déjà exposées dans des galeries virtuelles reliées par des blockchains sur de nombreux sites et univers virtuels.

Securité

Le monde de la blockchain est rempli d’arnaque. Faites très attention.

Voici quelques conseils pour vous prémunir un minimum :

– Sur cet article, si vous utilisez certains des sites ci-dessus, tapez les directement dans un moteur de recherche et veillez bien à ne pas cliquer sur des annonces. Ou vérifiez bien l’url où vous arrivez. Numipage met en place des actions pour éviter les actions malveillantes mais on ne saurait être tenus pour responsable en cas d’arnaques subies sur des sites tiers. Vous devez bien vérifier chaque lien de destination.

– Achetez un anti-virus professionnel. Cela permettra d’éviter certaines attaques courantes.

– Activez toujours la double authentification quand elle est disponible

– Conservez précieusement vos codes de sauvegarde fournies lors de la création de vos wallet. Ils doivent être sauvegardés dans des endroits sûrs, si quelqu’un les trouve il pourra prendre vos comptes.

– Utilisez des mots de passe forts : 12 caractères minimum, des caractères, des chiffres, des majuscules. Un mot de passe différent par compte. Si vous les notez, faites le de manière sécurisée. Protégez aussi l’accès à votre téléphone ou votre PC par un mot de passe.

– Quand quelqu’un vous contacte directement, généralement il s’agit d’une arnaque. Ne cliquez pas sur le lien et ne lui répondez pas.

Formation et services autour des NFTs

Pour vous accompagner dans votre processus de création d’un NFT, Numipage propose une formation NFT à la carte ou complète pour apprendre à créer son wallet, l’approvisionner en crypto monnaie, pour ajouter sa création à une plate forme puis la faire connaître afin d’aboutir à des ventes.

Numipage peut également intervenir pour la création de votre site (avec WordPress), pour son optimisation pour les moteurs de recherche (SEO international) et pour des campagnes publicitaires (Google, Facebook, etc.).

Les liens marqués d’une * contiennent des liens d’affiliation, offrant une rémunération à l’éditeur de ce site sous certaines conditions d’usage.

Les images de couverture proviennent du site : https://www.stockvault.net/

Étiquettes :
Conseils et bons plans

Conseils et bons plans

Inscrivez-vous pour suivre mensuellement les évolutions technologiques dans la culture, l'édition, les NFTs...

Inscription réussie